Paroles d'entrepreneurs

Les vidéos de l'Adie

Les dernières infos

Le petit coin du quiz

Les visages de l'Adie


Tous nos articles

Yazid ouvre "Un mexicain à Marseille"
Yazid quitte Alger pour la Provence en 2012 afin de rejoindre sa famille, installée entre Aix et Marseille. Alors qu’il était licencié d’Archéologie et spécialiste de l’Antiquité, Yazid saisit l’opportunité de son emménagement pour changer de vie et suivre une formation d’hôtellerie-restauration pour plus tard, créer sa propre activité. A l’issue de cette formation, se présente l’opportunité qui va tout faire basculer : celle d’entreprendre un périple « sac à dos » de plusieurs mois entre le Brésil et le Canada.

Le jeune homme décide alors de mettre son projet de création en attente et de partir vivre cette expérience extraordinaire. Durant son périple, il tombe amoureux du Mexique et de sa culture, et décide d’en ramener les saveurs pour ouvrir un restaurant à Marseille. Yazid est alors convaincu, et deux mois après son retour d’Amérique Latine, il entre en contact avec l’Adie pour créer son propre café restaurant. Ce lieu, il le veut convivial, un lieu de partage et de découverte autour de la cuisine mexicaine.

Il intègre alors la formation Adie CréaJeunes en 2015 et précise son projet pendant 4 mois avant d’obtenir un financement et réaliser son rêve. « Un Mexicain à Marseille » ouvre ses portes sur le fameux « Cours Ju’» (ou Cours Julien, pour les non initiés), lieu marseillais par excellence, où se côtoient les bars et les boutiques bohèmes.

Installé sur une petite place ombragée, le restaurant de Yazid est immanquable et propose une décoration aussi colorée et joyeuse que sa cuisine. Yazid a fait siennes les spécialités du Mexique que sont burritos, quésadillas, nachos et tostadas. Il les cuisine devant ses clients à partir de produits frais, et le succès est au rendez-vous !

Après seulement 6 mois d’activité, il envisage d’embaucher une personne pour l’assister dans le service, notamment les week-ends et lors des évènements et soirées à thèmes qu’il organise.

Aujourd’hui, Yazid est comblé par son expérience, reste en contact avec l’équipe marseillaise de l’Adie qui l’a aidé à se lancer. Il partage son parcours et ses conseils en accueillant des rencontres créateurs.

Vous irez bien y faire un saut ?


Soyez le premier à commenter

De toutes les matières, c’est le wax qu’elle préfère !

 

En 2011, la vie de Rouguy prend un tournant décisif lorsqu’elle quitte son Sénégal natal pour suivre son mari et s’installer en région parisienne. Malgré un diplôme de communication et plusieurs années d’expérience à la programmation audiovisuelle pour la télévision, Rouguy est confrontée en France à la loi de l’équivalence des diplômes, et ne parvient pas à trouver d’emploi. Elle entame alors des études de communication en alternance, mais se retrouve de nouveau contrainte au chômage. A 27 ans, elle attend alors son premier enfant, et se questionne sur son avenir professionnel.

Elle profite de sa grossesse pour confectionner des vêtements pour son bébé, un peu par hasard, un peu parce que l’envie a toujours été là, mais qu’elle n’avait pas de temps à s’y consacrer. Les premiers croquis sont esquissés pour son fils, et allient inspirations sénégalaises et françaises pour produire un métissage riche et coloré, une évidence pour elle. Pour la réalisation des pièces, elle se rend chez sa sœur au Sénégal, et entre en contact avec des artisans tisserands locaux.

A son retour à Asnières-sur-Seine, sa collection fait sensation auprès de ses amies, et le bouche-à-oreille commence. Ragaillardie par son succès, Rouguy décide de créer sa marque et rentre en contact avec l’Adie afin de l’aider à financer ses stocks, réaliser son site Internet et constituer sa trésorerie. « Bébé Toucouleurs », nom dérivé de celui d’une ethnie sénégalaise connue pour son métissage, est né.

Fidèle à ses convictions, la jeune femme continue à créer des pièces qui lui ressemblent, un métissage de styles, de textiles et de couleurs. Elle s’applique également à utiliser des matières hypoallergéniques comme le coton bio, le pagne tissé et des broderies faites main, achetées directement au Sénégal chez les artisans locaux.

Aujourd’hui, Bébé Toucouleurs est essentiellement disponible sur le site Internet de Rouguy, mais sa notoriété lui a récemment ouvert à deux reprises les portes du « Quai des Créateurs » à Paris. Cette boutique éphémère mise en place avec l’Adie et la RATP à la station de métro Gallieni lui a permis de se familiariser avec l’exercice de la vente en direct, et notre jeune entrepreneusse compte bien ouvrir sa propre boutique prochainement !

Alors ouvrez l’œil, les créations de Rouguy débarquent !


Soyez le premier à commenter

L'Adie à La Réunion
Vous voulez créer ou développer votre entreprise ? Participez à l’opération « L’Adie à coté zot kase ». Rendez-vous le vendredi 8 Juillet 2016 de 8h30 à 15h30 à Bras Fusil dans le LCR (Local Commun des Résidents) à la résidence Hermès (En face de la paroisse de Bras Fusil).

Cette journée d’information sur le microcrédit de l’Adie organisée en partenariat avec la Mairie de Saint-Benoît, c’est l’occasion pour faire le plein de solutions nouvelles et de bons conseils pour créer, gérer et développer votre activité.


Participez et venez nombreux !


Soyez le premier à commenter

Jonathan réécrit son histoire avec l’Adie
Jonathan est depuis toujours passionné de lecture, c’est pourquoi il arrête ses études de comptabilité et devient rédacteur en chef dans une petite maison d’édition en même temps qu’il travaille dans la restauration.

En 2015, après un tournant dans sa vie personnelle, Jonathan suit un programme de 3 semaines pour créer son entreprise proposée par l’Adie à Coutras. Son projet : ouvrir un café librairie « comme à la maison », en misant sur la convivialité et en mettant en avant des auteurs et éditeurs indépendants.

6 mois plus tard, son projet devient réalité. Pour le financer, Jonathan fait appel à l’Adie. Il obtient 10 000 € qui lui permettent d’aménager et de décorer son local, financer un 1er stock de livres et constituer une trésorerie de précaution. Il mène aussi une campagne de financement participatif sur Ulule, qu’il réussit haut la main : 4 300 € collectés auprès de 184 contributeurs pour réaliser au préalable les travaux dans le local.

Le 30 avril 2016, lors d’une soirée d’inauguration, Le Comptoir Livresque ouvre ses portes à Libourne !

C’est l’endroit idéal pour siroter un bon café tout en dévorant un livre captivant.
Et ce n’est pas tout : Jonathan organise régulièrement des séances de dédicace avec des auteurs indépendants, propose le dernier vendredi de chaque mois un groupe de lecture, et des contes pour les enfants.

Et la suite ? Pourquoi ne pas créer une maison d’édition pour publier des auteurs indépendants.

Le Comptoir Livresque
41 rue Montesquieu, Libourne
07 68 31 41 66


Soyez le premier à commenter

Carène a ouvert son magasin « La Belle Piscine »
Le moins qu’on puisse dire, c’est que Carène a toujours baigné dans le monde de l'entrepreneuriat et de l'entretien des piscines : entre son père et sa sœur, installés comme spécialistes de l’entretien des piscines, et sa mère, ancienne entrepreneuse soutenue par l’Adie, elle était sûre d’être bien entourée.


L’envie était là, il ne lui manquait que le financement et les conseils pratiques. C’est ainsi qu’en 2014 elle fait appel à l’Adie pour ouvrir son magasin de produits pour piscine à Païta en Nouvelle-Calédonie. Elle y rencontre Emilie-Solange, conseillère Adie, et elle se lance dans l’aventure. 


Carène réalise alors son rêve avec « La Belle Piscine », une magasin qui connait un vif succès depuis son ouverture. Ainsi, elle s’est récemment diversifiée en recrutant deux techniciens pour l’entretien et les réparations des piscines.


Un succès les pieds dans l’eau !


Soyez le premier à commenter

Marvin, maintenance de motos
La moto, Marvin a toujours aimé ça.
Guidé par sa passion de la mécanique, il s’oriente vers un CAP afin d’acquérir une expérience professionnelle au plus vite. A 16 ans il devient mécanicien dans un garage varois.

3 ans plus tard, il se retrouve au chômage et choisit de tirer parti de cette situation pour vivre son rêve et lancer sa propre entreprise de maintenance moto.
Ensuite, pendant un an, Marvin enchaine les difficultés sans parvenir à trouver l'accompagnement et le financement dont il a besoin pour monter son projet. Finalement, c’est en 2014 que Pôle emploi l'oriente vers l'Adie.

La détermination de Marvin et sa capacité à générer l'enthousiasme autour de son projet ont convaincu l'équipe de l’Adie de le soutenir : en un mois, le projet est bouclé et le financement obtenu.

Après un an d’existence, le pari est gagné. Marvin a réussi à se faire une place et un nom dans un secteur réputé fermé. Les perspectives sont nombreuses : partenariat avec une écurie de course dès la saison 2017, présence sur le Bol d'Or en tant que mécanicien qui sera renouvelé sur les prochaines éditions, ainsi que le sponsoring de deux coureurs motos. Une réussite d’autant plus belle qu’il la ainsi résume à ses clients : « ma passion à votre service » !


Soyez le premier à commenter

L'Adie à La Réunion

Vous voulez créer ou développer votre entreprise ? Participez à l’opération « L’Adie à coté zot kas ». Rendez-vous le jeudi 2 juin de 9h à 15h sur le parvis de la Mairie de Cilaos.

Cette journée d’information sur le microcrédit de l’Adie organisée en partenariat avec la Mairie de Cilaos, c’est l’occasion pour faire le plein de solutions nouvelles et de bons conseils pour créer, gérer et développer votre activité.

Participez et venez nombreux !


Soyez le premier à commenter

Marinne et Olivier
Comme toutes les belles histoires, celle de Marinne et Olivier commence par une rencontre et le partage d’une passion commune… Ces amoureux de la cuisine bien faite, et du terroir bordelais, ont commencé à travailler dans le même restaurant. Lassés par la monotonie des menus et du manque d’originalité proposée, ils ont peu à peu pensé à s’associer pour monter leur propre projet, celui d’une restauration différente.

Marinne et Olivier commencent donc à chercher un local et à préciser le concept. S’appuyant sur la richesse de la cuisine bordelaise et le principe du manger local, les « Bordovores » sont nés ! Pour rompre avec le manque de personnalité et la monotonie des autres restaurants, ils cherchent avant tout à promouvoir un espace de convivialité et de partage autour des bonnes choses de la région.

Ils décident d’importer à Bordeaux le concept du « supper club » anglais : ils invitent leurs clients à partager une véritable soirée autour d’une animation, en complément d’un bon repas servis dans leur local décoré par des artistes bordelais. En plus des formules dîner, ils proposent des mini-conférences, des rencontres avec les producteurs locaux ou encore des ateliers de dégustation et de cuisine aux thèmes variés…  Pour lancer leur projet, ils ne leur manquaient plus que l’accompagnement ! Ils contactent alors l’équipe locale de l’Adie à Bordeaux afin d’être conseillés, et ont bénéficié également d’un microcrédit pour se lancer.

Depuis, les Bordovores sont installés dans la couveuse bordelaise de l’Anabase, et organisent leurs premiers évènements !


Pour les contacter : 06 65 54 51 09 ou visitez leur page Facebook !


Soyez le premier à commenter

Blandine, cosmétologie
En 2015 suite à son déménagement en Alsace avec son mari et ses deux enfants, Blandine doit retrouver un emploi. Mais après un 1er contact avec l’Adie par l’intermédiaire de Pôle emploi, la jeune femme de 26 ans diplômée en biologie, voit dans son déménagement une nouvelle opportunité : monter sa propre entreprise.

C’est un peu par accident que l’idée lui est venue : suite à une allergie causée par un fond de teint, Blandine a commencé à s’intéresser à la cosmétologie, jusqu’à suivre une formation en formulation de cosmétiques naturels. Pour elle qui a longtemps travaillé en laboratoire de recherche et d’analyse microbiologique, transformer sa cuisine en atelier de création et jongler avec les composants naturels devient un véritable plaisir.



C’est donc d’abord pour elle-même que Blandine commence à fabriquer ses propres produits cosmétiques bios, mais avec le temps, l’idée de partager ses recettes s’impose à elle.
Le monde de la création lui étant inconnu, Blandine intègre la formation Adie CréaJeunes à Strasbourg. Accompagnée et écoutée, elle travaille et teste son projet, monte son business plan et commence à se voir dans la peau d’un entrepreneur.

C’est ainsi qu’en avril 2016, la « P’tite Mine d’Or » a vu le jour. En plus de sa gamme de soins visage, corps, et cheveux, Blandine propose différentes prestations ludiques et conviviales tournées vers le bien-être et surtout, 100% naturelles ! Adultes et enfants peuvent apprendre les bases pour confectionner des crèmes pour le visage, du lait pour le corps ou encore du maquillage adapté à leur type de peau et leurs envies.

Découvrez son entreprise ! 


Soyez le premier à commenter

Benjamin, elevage de lamas
Après ses études de BTS  finance, Benjamin devient trader indépendant pendant plusieurs années avant de lancer une entreprise avec un ami. Mais malgré un bon rendement et quelques belles commandes, au bout de trois ans, le cœur n’y est plus : Benjamin veut donner du sens à son travail.

Et c’est lors de cette remise en question que resurgit son rêve : travailler avec des lamas. Benjamin ne connaît alors que très peu de choses sur l’élevage du camélidé, mais en dépit de la difficulté et l’exigence du métier d’éleveur, il persiste dans cette voie avec l’encouragement de ses proches. Pour se professionnaliser, il commence par suivre plusieurs formations qui font de lui un dresseur professionnel et un zoothérapeute diplômé, avant de rentrer en contact avec l’Adie dans le Var.

Convaincues par le sérieux du projet de Benjamin, et séduites par l’idée de voir se développer un corral de lamas dans leur région, les équipes de l’Adie l’aident à acquérir et à aménager son terrain.

Aujourd’hui installé en berger des temps modernes, Benjamin partage sa passion d’éleveur et de zoothérapeute en travaillant auprès de publics sensibles, allant des maisons d’enfants aux maisons de retraite, et redonnant confiance et sourire aux malades.

Son travail est de plus en plus reconnu par les instituts médicaux de la région et favorise son développement. Bientôt ce sont 40 lamas qui caracoleront au Corral des Lamas de Six-Fours ! 

Envie de danser avec les lamas ?


Soyez le premier à commenter
Inscrivez-vous Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe perdu ?

Devenez créateur du mois

Denis, chauffeur à la demande,  Pyrénées Atlantique
Denis, chauffeur à la demande, Pyrénées Atlantique
Financé et accompagné par l’Adie, vous souhaitez mettre en avant votre parcours et votre activité ?
Devenez Créateur du mois de l'Adie en 2 clics et 3 minutes !
Votre témoignage sera visible sur l'ensemble de nos supports web.

Simulez votre microcrédit en ligne

Total emprunté

Durée de remboursement

Montant échéance

Coût total du financement

Demande de microcrédit en ligne

Demander un microcrédit

Demande par téléphone

Parlons de votre projet !

Contactez l'Adie par téléphone, du lundi au vendredi de 8h à 18h (appel non-surtaxé), et parlez-nous de votre projet et de vos besoins en financement, quels que soient votre activité et votre statut. Vous pourrez prendre rdv avec le conseiller Adie le plus proche de chez vous, et obtenir un microcrédit jusqu'à 10 000 € pour votre activité.

Contactez-nous du lundi au vendredi 8h-18h,
appel non sur-taxé 0 969 328 110

Numéro Cristal

Demande en ligne

Votre microcrédit directement en ligne !

Quels que soient votre activité et votre statut, l'Adie peut vous financer à travers un microcrédit, une prime ou un prêt d'honneur selon votre région, pour un financement global maximal de 10 000 €. Inscrivez-vous gratuitement, et complétez votre demande de microcrédit en ligne en 6 étapes : 10 minutes suffisent !

Faire une demande

Les services de l'Adie

Microcrédit professionnel
Un financement (microcrédit, prime, prêt d'honneur) jusqu'à 10 000 € pour créer ou développer votre entreprise : stock, véhicule, local, trésorerie, etc.
Microcrédit personnel pour l’emploi salarié
Un microcrédit jusqu'à 3000 € pour financer un besoin urgent lié à votre emploi salarié : véhicule, permis de conduire, déménagement, etc.
Micro-assurance
En partenariat avec Axa et la Macif, bénéficez de solutions d'assurances professionnelles à des tarifs adaptés à votre activité.
Accompagnement
Au quotidien, une équipe d'experts vous conseille et vous accompagne gratuitement dans toutes les étapes de la vie de votre entreprise : statuts, comptabilité, ventes, etc.
Microfranchise
Créez votre activité indépendante clé-en-main, en vous appuyant sur l'expérience et les outils proposés par une microfranchise : formation, outils et réseau de clients !
Adie Créajeunes
18-32 ans, suivez 4 à 6 semaines de formation collective et individuelle gratuite pour concrétiser votre projet de création d'entreprise, et passez de l'idée au lancement de votre entreprise !

L'Adie près de chez vous

120 antennes et 370 permanences réparties sur l'ensemble du territoire national, en métropole et en outremer.


Communauté