Cliquer sur ce tag pour retrouver tous les billets liés à cette thématique

Boulanger de formation, Raphaël a créé sa propre entreprise de glacier ambulant grâce à l’Adie.Boulanger de formation, Raphaël a créé sa propre entreprise de glacier ambulant grâce à l’Adie. Découvrez son parcours !

Raphaël est boulanger, mais Raphaël s’ennuie dans son fournil. Il rêve de grand air, d’autonomie et de contact, et c’est en 2010 qu’il quitte son poste pour se lancer dans différents petits boulots en intérim. Travail en usine, magasinier dans des supermarchés, rien ne lui convient, rien ne le fait rêver... Rêver justement, c’est ce que Raphaël fait régulièrement... Jusqu’à ce qu’un matin, il se réveille avec une idée fixe : racheter un camion de glacier à l’ancienne, et proposer des glaces aux petits et aux grands, au gré de ses déplacements. Encouragé par ses amis, il décide de concrétiser son rêve. Mais en fin de droits de son Allocation pour le Retour à l’Emploi, sans capital de départ, quatre mois après son rêve, Raphaël recherche toujours une banque qui veuille bien financer son projet d’entreprise. Là encore, c’est un ami qui va lui trouver la solution en lui parlant de l’Adie.


« À l’Adie, tout le monde est à fond pour vous aider à réussir » Raphaël se renseigne sur les offres de l’Adie via son site internet, et appelle dans la foulée un conseiller Adie au numéro Cristal de l’association, 0 969 321 110. Il rencontre alors Amélie, conseillère à l’antenne Adie de Marseille, qui lui propose d’intégrer la formation Adie Créajeunes, 6 semaines d’accompagnement pour passer de l’idée au projet avec l’aide des bénévoles et permanents de l’Adie. À l’issue de ce parcours, il en est persuadé, et ses tuteurs CréaJeunes aussi : ça va marcher !

Sa conseillère Amélie l’aide alors à monter son dossier de demande de microcrédit professionnel pour que Raphaël puisse lancer rapidement son activité de glacier ambulant. Une semaine plus tard, il obtient un microcrédit professionnel de 10 000 € sur 48 mois.

Six mois avant la fin de son ARE, Raphaël lance son activité, et acquiert un camion anglais de marchand de glaces d’occasion, investit dans un stock de glaces et se constitue une trésorerie.

« J’ai pu bénéficier des conseils d’un professionnel de la création d’entreprise et ça m’a motivé à créer ma propre activité »

Aujourd’hui, l’activité de Raphaël fonctionne très bien, malgré des débuts difficiles. Son Ice Cool Truck a trouvé sa clientèle en parcourant les villes d’Aix-en-Provence, Miramas, ou encore Marseille, les festivals, rassemblement de food trucks et autres évènements régionaux. Au menu, une large gamme de glaces et friandises de qualité, aux parfums parfois atypiques. Il développe sans cesse son activité, toujours suivi par son tuteur Créajeunes, lui-même serial-entrepreneur avec 7 créations d’entreprise à son actif !

D’ailleurs la saison 2014, s’annonce prometteuse !

Retrouvez l’Ice Cool Truck de Raphael cet été dans le Sud, et suivez ses déplacements via sa page Facebook.

Soyez le premier à commenter

Riche d'une expérience de plusieurs années dans la réalisation de bijoux, Jean-Patrice peaufine un peu plus sa technique.
Bijoutier de formation, Jean-Patrice s'est lancé en tant qu'auto-entrepreneur avec le soutien de l'Adie

Diplômé d’un CAP Bijouterie et Joaillerie et fort d’une solide expérience de 10 ans acquise de la place Vendôme au sud de la France dans divers ateliers de fabrication de bijoux, c’est à 32 ans que Jean-Patrice décide de devenir indépendant et de créer son propre atelier.

Début 2013, durant une réunion d’information organisée par Pôle Emploi sur la création d’entreprise, il entend parler de l’Adie. Cela tombe plutôt bien, car plusieurs banques viennent de lui refuser un crédit pour créer sa structure en tant qu’auto-entrepreneur et financer son projet.

« L’Adie m’a beaucoup aidé pour le financement de mon projet »

Jean-Patrice décide de contacter l’antenne Adie la plus proche de chez lui afin de connaître les possibilités qui lui sont offertes en terme de financement et d’accompagnement pour la création de son entreprise. Il rencontre Violaine, conseillère à l’antenne Adie du Mans, qui l’aide à faire son business plan et à obtenir un microcrédit de 1 700€, complété par un Prêt d’honneur de 800€ sur 30 mois. Avec cet argent, il acquiert de l’outillage et de la trésorerie pour lancer son activité.

De plus, Jean-Patrice décide de suivre l’accompagnement « Bien démarrer » en complément de son microcrédit afin de réussir le lancement de son auto-entreprise.

Ce qui a été le plus difficile pour Jean-Patrice c’est d’obtenir la confiance d’un organisme pour le financement de son activité, « difficile d’avoir la confiance des banques lorsque notre projet est peu crédible à leurs yeux ».

« J’ai pu discuter sur des aspects concrets de mon projet avec ma conseillère »

Aujourd’hui, cela fait un an que Jean-Patrice est en activité sous le régime auto-entrepreneur. Avec deux autres entrepreneurs indépendants, il loue un petit local et des machines qu’il utilise pour réaliser ses créations et répondre aux demandes de ses clients. Son activité est en pleine expansion, ses créations se vendent bien et il décroche régulièrement de nouveaux contrats auprès de plusieurs bijouteries.

Dans un avenir proche, Jean-Patrice compte ouvrir sa propre bijouterie pour présenter et vendre ses créations et, pourquoi pas, proposer ses créations place Vendôme, lieu qu’il a longtemps côtoyé lorsqu’il était salarié.

Auto-entrepreneurs, ne restez pas seuls !

Rencontrons-nous du 2 au 6 juin durant la campagne d'information auto-entrepreneur organisée par l'Adie, partout en France.
Consultez la liste des événements et découvrez le programme.


Soyez le premier à commenter

Sous les conseils de l'Adie, Emmanuel a lancé son activité sous le régime auto-entrepreneur, plus adapté à la structure de son activité.À tout juste 24 ans, Emmanuel a lancé sa propre activité d'ébénisterie-menuiserie dans la région nîmoise

Emmanuel est passionné par le bois depuis toujours, et c'est tout naturellement qu'il passe son CAP puis son bac pro en menuiserie-ébénisterie, alternant cours à l'école et stages pratiques chez des professionnels déjà en activité. C'est d'ailleurs pour ces maîtres de stage qu'il travaille dans un premier temps à la sortie de l'école, enchaînant les contrats d'interim et les CDD. Las de la précarité de ces statuts, il se met en quête d'un CDI… qui n'arrivera jamais. Après 2 ans de recherches, il décide de changer d'optique, et plutôt que de chercher un contrat salarié, il décide de créer son propre emploi.

En 2013, Emmanuel contacte la structure Sud Lubéron initiative, émanation locale d'Initiative France, et se fait accompagner pour concrétiser son projet de création d'entreprise. Il monte peu à peu son atelier dans son garage, mais très vite, il se rend compte qu'il doit s'équiper en machines professionnelles pour élaborer ses meubles. Il entreprend donc de faire la tournée des banques pour obtenir un financement, mais à chaque fois c'est la même réponse : du fait de son statut de chômeur, on lui refuse tout accès au crédit bancaire.


Avec le microcrédit de l'Adie, Emmanuel a pu acquérie de nouvelles machines pour réaliser des meubles sur mesure pour ses clients.« C'est en cherchant sur Internet que j'ai trouvé l'Adie »

C'est en cherchant sur internet une alternative aux banques qu'Emmanuel découvre l'Adie sur www.adie.org puis www.adieconnect.fr, plus spécifiquement dédié au microcrédit. Un coup de fil à notre numéro national 0 969 328 110, et c'est Marion, conseillère à l'antenne Adie de Marseille qu'il rencontre quelques jours plus tard.

Son dossier est solide, son projet clairement défini, et Marion peut rapidement lui proposer un microcrédit d'investissement de 4 000 €, complété par un prêt Nacre de 4 000 €, qui viennent compléter son apport personnel de 4 000 €. Il rencontre également Guicheb, bénévole Adie à Marseille, qui l'accompagne pour déterminer ses prix, son seuil de rentabilité et le conseille pour la gestion de la comptabilité de sa micro-entreprise.

Fin 2013, c'est donc financé et accompagné qu'il lance Manu Bois Créations sous le régime de l'auto-entrepreneur.



« L'équipe Adie de Marseille est très accueillante et compétente ! »

Aujourd'hui, Emmanuel développe son activité et a récemment racheté le matériel d'un petit atelier de fabrication de jouets en bois près de chez lui, à Pertuis. Il reste en contact régulier avec les équipes Adie de Marseille et de Nîmes, et a récemment participé à l'inauguration de la nouvelle antenne Adie de Nîmes. Conscient des atouts essentiels que sont l'accompagnement et le financement proposés par l'Adie, il donne de son temps pour participer aux « cafés créateurs », et vient discuter et échanger avec les porteurs de projets et les autres micro-entrepreneurs de l'Adie, pour partager son expérience avec l'Adie et les encourager dans la réalisation de leurs projets.

Découvrez les réalisations d'Emmanuel à travers son site web Manu Bois Créations et sa page Facebook.

Soyez le premier à commenter

Site de Planète Auto-entrepreneur

 

Sur Planète Auto-Entrepreneur, 2 articles pour vous aider à vous lancer :

 

Vous voulez vendre des prestations de services ou des produits, découvrez 50 idées d'auto-entreprises à créer !

 

 

Calculez votre seuil de rentabilité :

 

Avant de se lancer, il est important de réaliser un business plan afin de connaitre les chances de survie à moyen et long terme de votre projet.

 

Votre business plan doit contenir :

• Votre compte prévisionnel
• Votre seuil de rentabilité

 

Pour calculer ce dernier, il vous suffit de recencer la somme des dépenses que vous prévoyez en une année d'exercice, sans inclure votre rémunération dans vos dépenses, cette somme représente votre seuil de rentabilité annuelle.

 

C'est un excellent indicateur pour déterminer le prix de vos produits ou prestations de services.

 

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter le site de Planète Auto-Entrepreneur.


Soyez le premier à commenter

Imprimer la page
C'est sous le régime de l'auto entrepreneur que Jordane a lancé son activité de produits du terroir en ambulant.

Jordane sur les marchés de Meurthe-et-Moselle avec son camion fermier

Entrepreneur depuis ses 23 ans comme gérant d’un café puis d’un restaurant, Jordane a fait appel à l’Adie pour lancer son activité de camion fermier sur les marchés de Meurthe-et-Moselle.

C’est en travaillant comme saisonnier dans des boutiques de bonbons et de photographies dans le sud de la France que Jordane découvre le monde professionnel dès l’adolescence. Après un BTS en management des unités commerciales, il ouvre à 23 ans sa première entreprise, un café à Nancy : c’est le plus jeune entrepreneur de Lorraine !

Quelques années plus tard, il revend son affaire pour acquérir un restaurant qui tourne bien grâce à son expérience.
En 2013, à 33 ans, il décide de se consacrer à une nouvelle idée : lancer son propre commerce ambulant en proposant dans un camion toutes les spécialités de sa région au gré des marchés et des villages. Resté en mauvais contact avec sa banque, il cherche d’autres solutions de financement et découvre le microcrédit de l’Adie sur le site l'auto-entrepreneur.fr.
« Le contact est facile et convivial à l’Adie »

Grâce à son expérience dans l’entreprenariat, il rencontre Sophie, conseillère Adie à l’antenne de Maxéville près de Nancy, avec un dossier complet : plan de financement, étude de marché et business plan ! En 2 semaines, il obtient un microcrédit d’investissement de 8 400€ sur 48 mois afin d’acquérir un camion frigorifique, des produits auprès des producteurs locaux et un fond de trésorerie.

En complément, Jordane suit un accompagnement Adie pour l’aider à gagner rapidement des clients.

Avec le recul, ce qui est le plus difficile, pour Jordane, est la partie administrative : ainsi, il conseille à tous les entrepreneurs de prévoir plusieurs exemplaires de leurs dossiers afin de pouvoir toujours en proposer des copies aux différentes administrations.



« J’ai vraiment été satisfait des conseils de Sophie, tout s’est bien passé »

Aujourd’hui, l’activité de Jordane se développe. Toujours à l’écoute, il complète peu à peu son stock avec de nouveaux produits. Toujours à l’affût de bonnes opportunités, il prévoit prochainement de lancer un site e-commerce afin de toucher une cible plus jeune et ainsi rendre ses produits accessibles en quelques clics. À long terme, Jordane envisage d’acquérir un camion plus grand, voire d’acheter un deuxième camion afin de développer son concept de produits fermiers locaux dans le sud de la Lorraine.

Découvrez les produits de Jordane à travers sa page Facebook.


Soumis par Adie le 23 Janvier, 2014 - 11:34
Soyez le premier à commenter

Imprimer la page
« L'Adie m'a permis d'acquérir le matériel nécessaire pour développer mon activité à mon domicile »
Isabelle, une ambitieuse mère au foyer qui a créé sa propre boutique de mercerie et loisirs créatifs grâce à l’Adie

Isabelle, a toujours souhaité évoluer dans un environnement créatif. C'est sur les marchés et les foires qu'elle s'épanouit, malgré un diplôme de secrétariat qui la menait droit à un emploi de bureau. Pendant plusieurs années, elle fait ses armes en vendant des bijoux fantaisies, cadres photos et décorations de Noël sur les marchés de la Picardie. Mais sa vraie passion, c'est la couture et la broderie.

Mère de 6 enfants, Isabelle décide de concilier passion, famille et activité, et en 2012 lance Passion Loisirs Créatifs sous le régime auto-entrepreneur avec un apport de 40 euros. Elle investit dans ses premiers matériaux mais atteint très vite ses limites financières : plus de stock et plus de fonds pour continuer son activité.

C’est par le biais d'un ami qu'elle entend alors parler du microcrédit de l'Adie.

Isabelle partage sa passion et son expérience en proposant des cours de mercerie chez elle.

« J’ai rencontré des personnes à l'écoute auprès de l'Adie »

Mai 2013, Isabelle rencontre Karine, conseillère à l'antenne Adie d'Amiens. Quelques semaines plus tard, elle obtient un microcrédit d'investissement de 3 500 € sur 24 mois pour acheter un stock de tissus, rubans, fil à broder et autres matériaux afin de développer rapidement son activité. Ce microcrédit lui permet également d'investir dans des fournitures de base pour donner des cours de couture. En complément, Isabelle souscrit une micro-assurance pour protéger son stock du vol et de l'incendie.

Isabelle est expérimentée. Elle n'a donc pas fait appel à l'accompagnement proposé par l'Adie, mais elle envisage à terme de consulter ses bénévoles pour vérifier sa gestion.


« Je suis ambitieuse, et j'espère ouvrir prochainement une boutique ! »
« Mon objectif ? Louer une boutique pour vendre mes créations ! »

Aujourd'hui, Isabelle investit ses recettes dans le renouvellement de son stock afin de fidéliser ses clients actuels en proposant des nouveautés en permanence, et aussi toucher une clientèle plus large. Elle complète son activité en proposant à domicile des ustensiles de cuisine. Mais son objectif à terme, c'est d'ouvrir une boutique dans un local dédié, afin de bénéficier également de la clientèle de passage. Isabelle, compte dans un futur proche investir dans l'achat d'une boutique.

Retrouvez les créations d'Isabelle sur sa page Facebook Passion Loisirs Créations.




Soumis par Adie le 19 Décembre, 2013 - 15:43
Soyez le premier à commenter

Imprimer la page

Site de Planète Auto-entrepreneur

 

 

Commercants, vendeurs ambulants développez vos ventes durant les périodes de fin d'année !

 

Découvrez des méthodes efficaces pour booster vos ventes.

 

 

 

Accentuer le bouche-à-oreilles via les réseaux sociaux

Valoriser vos meilleures ventes

Mettre en avant vos promotions de fin d'année

Développer d'autres méthodes de ventes

Fidéliser votre clientèle

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Planète Auto-entrepreneur.


Soumis par Adie le 17 Décembre, 2013 - 16:47
Soyez le premier à commenter

Imprimer la page

Comment passer du régime auto-entrepreneur au régime EI ?

 

 

Vous êtes auto-entrepreneur, votre activité est en pleine expansion et vous envisager de faire évoluer votre régime ?

 

 

 

 

 

Proche du régime auto-entrepreneur, le régime de l'entreprise individuelle compte de nombreux avantages, notamment en ce qui concerne le plafond de votre chiffre d'affaires :

 

• 777 000€ HT pour une activité de ventes.  

• 234 000€ HT pour une activité de prestations de services.

 

Attention, car plus votre entreprise dégage de bénéfices plus la comptabilité de votre micro-entreprise sera complexe, dans ce cas de figure n'hésitez pas à vous faire accompagner.

 

Pour en savoir plus sur les étapes à suivre pour faire évoluer votre régime, rendez-vous sur le site de Planète Auto-Entrepreneur.

 

 

 


Soumis par Adie le 12 Décembre, 2013 - 11:21
Soyez le premier à commenter

Imprimer la page

Salon des Services à la Personne 2013Découvrez toutes les solutions pour créer, gérer et développer votre structure de services à la personne, durant le Salon des Services à la Personne !

 

Rendez-vous les 5, 6 et 7 décembre, de 10h à 18h à Paris - Porte de Versailles.

Inscrivez-vous dès à présent et bénéficiez de 2 invitations pour participer au Salon des Services à la Personne.

Venez nombreux !


Soumis par Adie le 2 Décembre, 2013 - 14:29
Soyez le premier à commenter

Imprimer la page
title=Après une longue expérience dans la restauration en tant que salariée, Vinciane lance sa propre boutique de fripes à Épinal

Diplômée d'un bac hôtelier, Vinciane travaille durant 8 ans dans la restauration avant d'enchaîner des petits boulots qui ne la satisfont pas. Elle fonde une famille de 6 enfants et arrête de travailler pour s'occuper d'eux, mais le monde professionnel lui manque.

A 34 ans, Vinciane décide de concrétiser son envie d'être à son compte. Elle travaille un moment pour une association qui lui permet d'acquérir des compétences dans la vente et la conforte dans son projet. Car elle veut créer sa propre boutique, mais pas n'importe laquelle ! Ce qu'elle a en tête, c'est de proposer des vêtements à prix modiques aux habitants d'Épinal et de sa région à travers une friperie de vêtements customisés au goût du jour.

Elle rencontre la CCI d’Epinal, qui lui parle du microcrédit de l’Adie pour lancer son projet.







Vinciane achète de vieux vêtements au kilo qu'elle customise en suivant les tendances du moment« Grâce à l'Adie, j’ai pu démarrer une activité qui me plait et financer des travaux d'aménagement de mon local »

En manque de financement pour se lancer, Vinciane se rend directement à l'antenne Adie d'Épinal fin 2012, où elle rencontre Lucie, conseillère Adie.

Son projet étant mûr, Lucie a pu conseiller Vinciane, et monter rapidement avec elle une demande de microcrédit. Une semaine plus tard, le dossier est validé par le Comité de crédit, et Vinciane obtient un microcrédit professionnel de 3 500€, complété par un prêt d’honneur de 1 500€ sur 3 ans. Elle choisit le régime auto-entrepreneur afin de bénéficier de démarches simplifiées et d’un calcul des cotisations sociales simplifié. Elle trouve alors un local bien placé, et fait faire des travaux d’agencement, ainsi que des flyers pour se faire connaître.


Toujours en phase de développement, l'activité de Vinciane commence à devenir pérenne. Elle souhaiterait obtenir un local plus grand afin de développer son chiffre d'affaires.Elle constitue et renouvelle régulièrement son stock de fripes grâce à ses proches et en achetant des fripes au kilo via différents fournisseurs, fripes qu'elle améliore ou remet au goût du jour pour les vendre dans sa boutique.

« Même aujourd’hui, si j'ai des questions, ma conseillère est là !»

Sa boutique se lance à peine, mais déjà elle bénéficie d'un bon bouche-à-oreille, et a obtenu une bonne couverture de la presse locale. Il s'agit maintenant de développer son activité en suivant l'accompagnement proposé par l'Adie.











Retrouvez la boutique de Vinciane :
Frip Shop
5 rue de la Préfecture
88000 Épinal





Agrandir le plan






Soumis par Adie le 22 Mai, 2013 - 14:47
Soyez le premier à commenter

Imprimer la page
Inscrivez-vous Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe perdu ?