Corps: 

La responsabilité civile professionnelle des activités du bâtiment : l'assurance décennale

Dernière mise à jour : janvier 2015

L'obligation d'assurance décennale concerne

Les activités touchant à la construction de bâtiment

Art. 1792 du Code civil :
Toute activité de conception, direction ou exécution de travaux de construction engendre une responsabilité de plein droit pour les auteurs des dommages qui affectent la solidité de la construction, et ce pendant 10 ans.

Les activités dont l’exercice peut entraîner des dommages rendant impropre la livraison du bâtiment (ou la livraison du bâti de constructions existantes).

De manière similaire, toute activité qui modifie un élément constitutif du bâtiment ou qui affecte l’un des éléments d’équipement entraine pour son auteur une responsabilité de plein droit des dommages qui rendraient le bâtiment impropre à l’usage auquel il est destiné.

bon à savoir

L’obligation d’assurance concerne tout autant les activités de construction que de modification et rénovation.


En cas de dommage d'ordre décennal, l’artisan ou la société qui a effectué les travaux est responsable de plein droit. Le client est dispensé de prouver la faute.
Cette présomption de responsabilité pour l’entrepreneur s'exerce pendant dix ans, d’où le nom de responsabilité décennale.

Quels sont les métiers assujettis à l’obligation d’assurance décennale ?

Tous les métiers du bâtiment sont assujettis à l’obligation d’assurance décennale s’ils impliquent des risques de dommages sur la construction.

Sont donc soumis à l’obligation d’assurance, tous les professionnels qui construisent ou interviennent sur « un ouvrage ».

Quelques exemples d’activités concernées par l’obligation (et la nécessité) d’assurance décennale (liste non exhaustive, pour plus de précisions, contactez votre chambre de métiers) :

Les entrepreneurs du bâtiment
  • Réalisation de fondations, maçonnerie
  • Menuiserie
  • Electricité
  • Peinture
  • Vitrerie - Miroiterie
  • Plomberie
  • Carrelage
  • Charpente
  • Fumisterie, Ramonage
  • Serrurerie
  • Agencement de cuisines, de magasins, de salles de bain
  • Pose d’antennes, de paraboles, d’alarmes
  • Géothermie
  • Isolation thermique – acoustique
  • Paysagisme
  • Taille et pose de pierre

De même, les professions suivantes sont également concernées :
  • les architectes
  • le promoteur immobilier,
  • le fabricant d’éléments destinés à la fabrication ou à l’équipement
  • les personnes qui effectuent l’installation d’équipements, des rénovations, la pose d’embellissements, des constructions légères (placo-plâtre...) ou en dur (briques...)

En outre, la tarification du contrat d’assurance décennale dépend du niveau de risque professionnel, et donc du type d’activité professionnelle. Certaines activités sont exposées à de plus grands risques, et par conséquent la prime d’assurance en sera plus élevée.

Exemple
L’activité de maçonnerie est exposée à un plus haut niveau de risque que l’activité de peinture extérieure, ce qui explique d’éventuelles différences tarifaires.

Quelles sont les garanties généralement présentes dans les contrats d'assurance des métiers du bâtiment ?

La responsabilité civile

Elle est composée de plusieurs volets.

La responsabilité civile exploitation
L’assurance RC exploitation couvre les risques encourus lors de l’exécution des prestations d’une entreprise. Elle permet de couvrir l’entreprise en cas de sinistres avec des dommages aux tiers pendant des activités de démarchages ou au cours de la réalisation des travaux.

Généralement, la RC exploitation couvre :
  • les dommages corporels (chute, accidents...)
  • les dommages matériels (incendies, détériorations du mobilier...)
  • les dommages immatériels (pertes financières)

« Un pot de peinture se déverse sur le tapis ancien de votre client, votre assurance RC exploitation vous couvre ».

La responsabilité civile professionnelle :
Elle couvre la réalisation de dommages du fait de l’activité de l’entreprise, c’est-à-dire lorsqu’ils sont causés par l’exercice de l’activité.

La garantie décennale
L’entrepreneur est responsable de plein droit et ce, durant les 10 ans qui suivent la réception des travaux, pour les cas de dommages suivants :
  • Dommages compromettant la solidité du bâtiment
  • Dommages sur les éléments d’équipement indissociables (touchant à la structure même de la construction)
  • Dommages qui rendent le bâtiment impropre à sa destination

« 2 ans après la fin du chantier, la toiture du bâtiment est défectueuse, la garantie décennale de votre assurance vous couvre. »


La garantie biennale
L’entrepreneur est tenu de remplacer tout équipement non fonctionnel (dont le fonctionnement n’est pas opérationnel) durant les deux années qui suivent la réception du chantier. Cette garantie s’applique pour les équipements dissociables des travaux principaux (chauffe-eau, radiateurs, etc).

« Vous avez posé un radiateur qui se désolidarise du mur 6 mois après la fin des travaux, la garantie biennale s’applique »


L’obligation d’assurance décennale ne s’applique pas aux activités de sous-traitance mais elle reste nécessaire et indispensable.
Le sous-traitant reste tout de même responsable vis-à-vis du donneur d’ordre et du maître d’ouvrage et doit être assuré en conséquence.
La souscription d’une assurance décennale reste, dans la majorité des cas, une des seules alternatives d’assurance.
En outre, la plupart des entreprises sont, tantôt entreprises principales, tantôt entreprises sous-traitantes. Par prudence, il convient de souscrire à cette garantie.

La loi Pinel : quelles obligations en découlent ?

La loi Pinel (juillet 2014) oblige, pour les activités faisant l’objet d’une obligation d’assurance, à ce que les coordonnées de l’assurance souscrite par le professionnel soient mentionnées sur tous les devis et factures.
De plus, des contrôles seront renforcés pour vérifier que les professionnels concernés sont bien assurés.
Le décret d’application de la loi devrait entrer en vigueur en décembre 2014.
Les entrepreneurs du bâtiment concernés auront jusqu’à juin 2015 pour se conformer à la réglementation.

bon à savoir

La garantie de parfait achèvement : Pendant une durée d’1 an après la livraison du chantier, tout professionnel du bâtiment est tenu responsable en cas de dommages ou de malfaçons.
Attention, cette responsabilité est très rarement couverte par les contrats d’assurance proposés pour les activités du bâtiment.



Inscrivez-vous Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe perdu ?

Immatriculation

Stratégie commerciale

Gestion
ACCRE
Déclaration de revenus
Cotisations et organismes
Centre des impôts
Assurances

Simulez votre microcrédit en ligne

Total emprunté

Durée de remboursement

Montant échéance

Coût total du financement

Demande de microcrédit en ligne

Demander un microcrédit

Demande par téléphone

Parlons de votre projet !

Contactez l'Adie par téléphone, du lundi au vendredi de 8h à 18h (appel non-surtaxé), et parlez-nous de votre projet et de vos besoins en financement, quels que soient votre activité et votre statut. Vous pourrez prendre rdv avec le conseiller Adie le plus proche de chez vous, et obtenir un microcrédit jusqu'à 10 000 € pour votre activité.

Contactez-nous du lundi au vendredi 8h-18h,
appel non sur-taxé 0 969 328 110

Numéro Cristal

Demande en ligne

Votre microcrédit directement en ligne !

Quels que soient votre activité et votre statut, l'Adie peut vous financer à travers un microcrédit, une prime ou un prêt d'honneur selon votre région, pour un financement global maximal de 10 000 €. Inscrivez-vous gratuitement, et complétez votre demande de microcrédit en ligne en 6 étapes : 10 minutes suffisent !

Faire une demande

Les services de l'Adie

Microcrédit professionnel
Un financement (microcrédit, prime, prêt d'honneur) jusqu'à 10 000 € pour créer ou développer votre entreprise : stock, véhicule, local, trésorerie, etc.
Microcrédit personnel pour l’emploi salarié
Un microcrédit jusqu'à 3000 € pour financer un besoin urgent lié à votre emploi salarié : véhicule, permis de conduire, déménagement, etc.
Micro-assurance
En partenariat avec Axa et la Macif, bénéficez de solutions d'assurances professionnelles à des tarifs adaptés à votre activité.
Accompagnement
Au quotidien, une équipe d'experts vous conseille et vous accompagne gratuitement dans toutes les étapes de la vie de votre entreprise : statuts, comptabilité, ventes, etc.
Microfranchise
Créez votre activité indépendante clé-en-main, en vous appuyant sur l'expérience et les outils proposés par une microfranchise : formation, outils et réseau de clients !
Adie Créajeunes
18-32 ans, suivez 4 à 6 semaines de formation collective et individuelle gratuite pour concrétiser votre projet de création d'entreprise, et passez de l'idée au lancement de votre entreprise !

L'Adie près de chez vous

120 antennes et 370 permanences réparties sur l'ensemble du territoire national, en métropole et en outremer.