Maîtriser votre e-reputation

Corps: 



Maîtriser votre e-réputation 

petite définition
 La e-réputation c’est tout simplement l’image que vous avez sur Internet et les réseaux sociaux. Votre e-réputation est constituée de l’ensemble des infos numériques qui vous concernent, vous personnellement mais aussi vous en tant qu’entrepreneur ; tout ce qui a été « posté » sur les blogs, sur des sites spécialisés ou sur des réseaux sociaux forme votre e-réputation

Dernière mise à jour : novembre 2018






Le conseil Adie 
Entrepreneurs, n’oubliez pas que votre nom et celui de votre entreprise sont liés ! Votre activité personnelle sur le Net peut impacter votre e-réputation professionnelle.

Votre e-réputation : le moteur essentiel de votre activité et de votre réseau professionnel
Avant, pour se faire connaître, il y avait la presse, les documents commerciaux, les pages jaunes et bien sûr, le bouche à oreille. Aujourd’hui il faut rajouter les blogs, les réseaux sociaux, les sites spécialisés, en bref le Net. Internet et plus précisément Google sont de de plus en plus consultés quand il s’agit d’obtenir des informations : sur une personne, un collègue, un salon de coiffure, un resto… Tout y est référencé ! Votre image numérique est un vrai moteur de votre activité, mais peut aussi devenir votre cauchemar, si vous n’y faites pas attention ! Alors soyez aux aguets, car cette e-réputation est accessible par tous sur le Net et il serait dommage de perdre des clients à cause d’une mauvaise réputation sur en ligne. Surtout que la majorité des consommateurs naviguent pour obtenir des avis. Il serait aussi dommage de manquer une opportunité. Alors comment la protéger, cette e-réputation ?

1. SURVEILLEZ VOTRE E-Réputation


1.1 Googlisez-vous régulièrement
Googlisez-vous souvent en effectuant une recherche de vos prénom et nom sur Google Web, mais aussi dans Google Images et Google Vidéos, ou sur blogsearch.google.com, qui surveille les blogs. Le plus efficace est de créer une alerte Google. C’est gratuit, il suffit de disposer d’un compte chez le géant américain. Vous recevrez un mail à chaque fois que votre patronyme sera référencé. Vous pouvez programmer autant d’alertes que vous le souhaitez : sur les noms de vos enfants, de votre entreprise, de votre site, de votre blog, etc. Même si Google fédère 90 % des recherches sur Internet, n’oubliez pas les autres moteurs de recherche comme Bing, Yahoo !, Orange. Il existe également des annuaires, type 123people.com, qui rassemblent sur une page toutes les données en accès libre vous concernant sur la Toile. Le service samepoint.com, lui, passe au peigne fin les réseaux sociaux où vos nom et prénom apparaissent.
Taper régulièrement son nom dans la case « Recherche » de Twitter peut s'avérer intéressant.

1.2 Maîtriser sa e-réputation
C’est aussi sécuriser les paramètres d’accès et de diffusion de vos profils sur les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Flickr, Foursquare, Instagram, où sont stockées des informations privées qui pourraient être détournées ou réutilisées et déformer votre e-réputation. Prenez soin de clôturer les « vieux » comptes que vous n’utilisez plus, sur les sites de rencontres, par exemple.

1.3 Choisissez un pseudonyme
Un pseudo protège votre identité lorsque vous postez sur les forums ou les blogs où vous exposez des informations intimes (Doctissimo, par exemple), les sites de rencontre, de petites annonces. Idem si vous créez votre compte sur une plateforme vidéo destinée à héberger des films personnels. Inscrivez-vous avec une adresse mail réservée à ces usages, et qui n’a pas de lien avec votre réelle identité. Cela évitera de pouvoir remonter jusqu’à vous.

1.4 Réfléchissez avant de publier quoi que ce soit
Le contenu que vous vous apprêtez à publier vous paraît insignifiant sur le moment, mais le restera-t-il dans le futur ? La question mérite d’être posée à chaque fois. Si, pris de remords, vous supprimez un contenu, pensez que quelqu’un peut en avoir fait une capture d'écran.


 

2. réagir


2.1 Retirez un contenu diffamatoire
Vous êtes protégé par la loi informatique et libertés (1978) : cette loi vous autorise à demander la suppression de données vous concernant sur Internet, si vous présentez des motifs légitimes. Des exemples de raisons « valables » seraient : informations à caractère personnelle, insultes, injures, atteinte au droit à l'image... Il y a deux manières de faire retirer du contenu :
Exemples de raisons « valables » : Informations personnelles, insultes, diffamation.

Par voie amiable : vous devez contacter le webmaster du site à l’origine de la publication (ses coordonnées sont dans les mentions légales du site, dont le lien est le plus souvent en pied de page). Demandez-lui la suppression des informations négatives vous concernant en expliquant les raisons de cette requête. Invitez-le à faire preuve d’empathie. Rendez-vous sur le site de la CNIL, qui propose un courrier type de demande de suppression. Si au bout de deux mois, rien n’est fait vous pouvez envoyer un courrier de réclamation directement à la CNIL, avec les copies d’écran, email, ou toute autre preuve de votre demande. La CNIL appuiera votre demande auprès du webmaster.

Par voie judiciaire : si le webmaster refuse votre demande, alors vous pouvez vous adresser à la justice, c’est le juge qui décidera si oui ou non le contenu doit être supprimé.

2.2 Réagissez à un contenu négatif sur votre activité ou sur vous-même
Lorsque quelqu’un poste un contenu négatif sur vous ou votre entreprise, il faut réagir vite, d’où l’importance d’anticiper ces commentaires.
  • Imaginez tout ce que vos concurrents ou vos clients pourraient vous reprocher, toutes les attaques et mauvais commentaires possibles, et noter une réponse appropriée pour chacun. De cette façon, vous pourrez réagir rapidement si quelqu’un vous fait mauvaise presse.


2.3 Bien maitrisés, les avis négatifs permettent de :
  • S'expliquer et clarifier une situation négative.
  • Se montrer attentif aux requêtes et avis des clients.
  • Améliorer sa micro-entreprise : amélioration de ses produits ou des services par rapport aux avis clients.

2.4 Construisez-vous une e-réputation en béton
(voir la fiche sur la stratégie commerciale) (voir les fiches sur la stratégie commerciale)

Aujourd’hui pour être e-réputé, il faut communiquer sur le Net. Alors lancez-vous ! Occupez l’espace pour être visible, et pas n’importe comment : le contenu que vous publierez sur vous-même ou sur votre entreprise est important puisqu’en prenant de la place vous en laissez forcément moins à autrui. Prenez les choses en main et créez vous-même du contenu neutre ou positif.

Quelques conseils :
  • Partagez du contenu positif de manière régulière
  • Demandez à des clients que vous considérez comme satisfaits de laisser des nouveaux avis.

 

3. vos droits pour protéger votre e-réputation

Votre vie privée et votre e-réputation sont protégées par un droit à l’oubli qui est constitué des trois droits suivants :
  • Droit d’opposition article 38 de la loi «  Informatique et liberté  » : cet article prévoit que vous pouvez vous opposer, pour des raisons légitimes, à ce que vos données personnelles soient collectées, traitées ou transmises.
  • Droit à l’effacement article 40 de la loi «  Informatique et Libertés » : « toute personne physique justifiant de son identité peut exiger du responsable d’un traitement que soient, selon les cas, rectifiées, complétées, mises à jour, verrouillées ou effacées les données à caractère personnel la concernant, qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées, ou dont la collecte, l’utilisation, la communication ou la conservation est interdite ». En d’autres mots, c’est le droit d’obtenir l’effacement de vos données personnelles et l’arrêt de la diffusion de vos données.

 
nouveauté
À partir de 2018, le droit à la portabilité va offrir aux utilisateurs la possibilité de récupérer une partie de leurs données dans un format ouvert et lisible par une machine. Chacun sera ainsi libre de les stocker ou de les transmettre d’un système d’information à un autre, en vue de leur réutilisation à des fins personnelles.
 
Quelles démarches ?
  • 1. Envoyez une demande au responsable de traitement, ainsi qu’une copie de votre pièce d’identité avec votre signature.
  • 2. Le responsable a deux mois pour effectuer vos demandes et vous répondre.
  • 3. Le non-respect de votre droit peut faire l’objet de sanctions pénales.
  • Droit au déréférencement : vous pouvez depuis tout récemment effectuer des demandes de « déréférencement » d’une page web aux différents moteurs de recherche (Yahoo, Google, Bing…).


Comment faire valoir ce nouveau droit ?
  • 1. Les moteurs de recherche ont mis à votre disposition un formulaire ; téléchargez-le
  • 2. Indiquez le contenu vous concernant dans la liste de résultats et joignez aussi votre copie de pièce d’identité

À savoir : le déréférencement ne va pas supprimer les informations vous concernant sur le site qui héberge le contenu. Les informations restent disponibles en se rendant directement sur le site concerné ou en utilisant d’autres mots clés dans la barre de recherche. Mais ces informations ne vont plus figurer dans la liste des résultats affichés après une recherche effectuée sur la base de données relative à votre personne.

Attention : le moteur de recherche peut refuser votre demande de dé référencement, dans ce cas, faites appel à la CNIL.

 
Inscrivez-vous Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe perdu ?

Stratégie commerciale

Gestion Je développe mon activité sur Internet
Les premiers pas sur Internet
Maîtriser sa stratégie numérique
Développer son site Internet

Simulez votre microcrédit en ligne

  mois

Total emprunté

Durée de remboursement

Montant échéance

Coût total du financement

Je demande un microcrédit en ligne

Demander un microcrédit

Demande par téléphone

Parlons de votre projet !

Contactez l'Adie par téléphone, du lundi au vendredi de 8h à 18h (appel non-surtaxé), et parlez-nous de votre projet et de vos besoins en financement, quels que soient votre activité et votre statut. Vous pourrez prendre rdv avec le conseiller Adie le plus proche de chez vous, et obtenir un microcrédit jusqu'à 10 000 € pour votre activité.

Contactez-nous du lundi au vendredi 8h-18h,
appel non sur-taxé 0 969 328 110

Numéro Cristal

Demande en ligne

Votre microcrédit directement en ligne !

Quels que soient votre activité et votre statut, l'Adie peut vous financer à travers un microcrédit, une prime ou un prêt d'honneur selon votre région, pour un financement global maximal de 10 000 €. Inscrivez-vous gratuitement, et complétez votre demande de microcrédit en ligne en 6 étapes : 10 minutes suffisent !

Je fais ma demande

Les services de l'Adie

Microcrédit professionnel
Un financement (microcrédit, prime, prêt d'honneur) jusqu'à 10 000 € pour créer ou développer votre entreprise : stock, véhicule, local, trésorerie, etc.
Microcrédit
mobilité
Un microcrédit jusqu'à 5000 € pour financer un besoin urgent lié à votre emploi salarié : véhicule, permis de conduire, déménagement, etc.
Micro-assurance
En partenariat avec Axa et la Macif, bénéficez de solutions d'assurances professionnelles à des tarifs adaptés à votre activité.
Accompagnement
Au quotidien, une équipe d'experts vous conseille et vous accompagne gratuitement dans toutes les étapes de la vie de votre entreprise : statuts, comptabilité, ventes, etc.
Microfranchise
Créez votre activité indépendante clé-en-main, en vous appuyant sur l'expérience et les outils proposés par une microfranchise : formation, outils et réseau de clients !
Je deviens Entrepreneur
Une formation certifiante d'une durée de 35h minimum collective et individuelle pour finaliser votre projet de création d'entreprise

L'Adie près de chez vous

120 antennes et 370 permanences réparties sur l'ensemble du territoire national, en métropole et en outremer.