Démarrer son activité dans le bâtiment

Corps: 



Démarrer son activité dans le bâtiment, est-ce compliqué ? 

Vous êtes motivé(e) ? Rien ne peut vous arrêter !
 Voici tout ce qu'il faut savoir pour démarrer au mieux son activité dans le bâtiment. Il y a des règles simples, auxquelles on ne pense pas toujours, et si vous êtes financé(e) par l'Adie, on peut vous accompagner dans la gestion de votre chantier !


1. Les moyens nécessaires pour démarrer 
  • Véhicule : il est possible d’utiliser un véhicule personnel au démarrage.
  • "Gros matériel": bétonnière, échafaudage, échelles, perforateur, etc. Il est facile de louer ce type de matériel
  • Petit outillage et quincaillerie : perceuse, rabot, truelle, seau, pinceaux, marteau, visserie, etc.
  • Trésorerie : pour financer la location de matériel, faire imprimer des cartes de visite et des panneaux publicitaires. La pratique veut que l’artisan demande un acompte sur le chantier : cela peut être un forfait de 30% mais aussi une avance de différents montants pour l’achat des matériaux.
  • Salariés : il sera nécessaire d’embaucher des salariés en cas de gros chantiers
  • Stock : Les stocks de matériaux (visserie, peinture, etc.), qui seront financés avec l’avance faite par le client.
  • Équipement informatique : il n’est pas obligatoire au démarrage de l’activité mais il s’avérera très utile pour chiffrer, facturer et effectuer un suivi de chantier. Il existe de nombreux logiciels spécialement adaptés aux besoins du bâtiment permettant de faire rapidement des devis et des tableaux de bord. Si vous êtes financé par l'Adie, profitez du Bon Plan Adie pour la gestion de votre chantier.

 
2. L’assurance pour être bien couvert 
  • Une responsabilité civile exploitation et professionnelle
  • Une assurance véhicule élargie à l’activité professionnelle qui couvre aussi le matériel transporté
  • Une assurance décennale, qui est l’assurance spécifique des constructeurs. Elle est la plupart du temps obligatoire et indispensable pour la sous-traitance
  • Une assurance contre la détérioration ou le vol du matériel ou du stock
  • Une couverture en cas d’arrêt ou de réduction d’activité
Si vous êtes financé par l'Adie, consultez les offres de micro-assurance de l'Adie, et contactez votre conseiller pour en bénéficier.


 
3. Les qualités et compétences requises 
  • Formation spécifique de type CAP, ou justifier d’une expérience professionnelle de 3 ans dans le domaine, que ce soit en tant que salarié ou travailleur indépendant
  • Savoir chiffrer un chantier, faire un devis, classer ses documents, suivre ses comptes bancaires, suivre le budget d’un chantier
  • Savoir négocier les avances sur chantier et le prix des matériaux, anticiper les hausses de prix
  • Avoir la capacité de "recruter" pour les gros chantiers
  • Être minutieux dans la réalisation des chantiers, courtois avec les clients et les occupants des lieux
  • Bien choisir et faire évoluer si nécessaire son statut juridique et son régime fiscal
  • Connaître et savoir réaliser les démarches d’immatriculation ainsi que les différentes déclarations (Régime Social des Indépendants, etc.)
  • Savoir se constituer un réseau dans les différents corps de métier complémentaires, afin de se constituer un réseau d’apporteurs d’affaire mais aussi avoir la capacité de se regrouper pour répondre à un marché qui nécessite des compétences complémentaires aux siennes.

 
4. Pour vous lancer, vous gagnerez du temps si vous connaissez la réglementation 
Vous avez les qualifications requises 
Allez enregistrer votre activité de prestations artisanales à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA). Vous réaliserez ensuite votre immatriculation au Répertoire des Métiers (prévoir environ 130 €). Vous pourrez vous lancer dans tous types de réalisations.

Vous n’avez pas les qualifications 
Le plus sûr est de développer peu à peu votre activité en proposant vos services sous différentes formes.

 
5. Testez vos services grâce aux CESU 
Effectuez des prestations de petit bricolage, d’entretien de la maison et de gros travaux ménagers en exerçant en tant que "homme toutes mains" auprès d’une clientèle de particuliers. Vous pourrez être rémunéré en tant que salarié grâce aux Chèques Emploi Service Universel (CESU) utilisés par vos clients.

 
Important
6. Créez votre entreprise 
Proposez en complément des travaux plus importants qui ne nécessitent pas de qualification officielle : petits travaux d’entretien de la maison ou du jardin, petit second œuvre, etc. Attention, le choix de votre activité principale est déterminant pour votre immatriculation, n’hésitez pas à vous faire conseiller.

 
7. Faites reconnaître vos acquis par une VAE 
Lorsque vous aurez au moins 3 années d’activité en tant que salarié, la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) peut vous permettre d’obtenir la totalité ou partie du diplôme requis pour exercer. Vous aurez un dossier à préparer décrivant vos pratiques, ainsi que des justificatifs de votre activité à fournir. Si votre diplôme n’est pas reconnu à la chambre de métiers, la VAE représente une alternative.

 
8. Les pièges à éviter 
  • Démarrer sans clientèle acquise et sous-estimer le délai d’acquisition de nouveaux clients
  • Commencer sans connaître les concurrents et leurs tarifs, et sans avoir ciblé sa clientèle/li>
  • Se contenter d’un devis global par oral, qui sera source de discussions ultérieures/li>
  • Accepter des contrats de sous-traitant de sous-traitant avec des prix non rentables/li>
  • Acheter les matériaux sans demander d’avance à la commande auprès du client/li>
  • Se lancer trop vite dans l’achat de matériaux et d’outils : toujours garder en tête la progressivité de votre activité/li>
  • Démarrer sans fichier client, que ce soit sous forme de carnet ou de fichier informatique. Il est indispensable pour établir la prospection, suivre les clients et bâtir ensuite des stratégies de rappel selon des critères tels que "le grand nettoyage de printemps", les rénovations extérieures à l’approche de l’été, le nettoyage des gouttières et la vérification des étanchéités à l’automne, ou encore la préparation des chauffages à l’approche de l’hiver.

 
Inscrivez-vous Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe perdu ?

Bien démarrer


Fiscalité

Les revenus sociaux
Fiches métiers Se lancer en franchise Gestion commerciale


Import-export

Simulez votre microcrédit en ligne

  mois

Total emprunté

Durée de remboursement

Montant échéance

Coût total du financement

Je demande un microcrédit en ligne

Demander un microcrédit

Demande par téléphone

Parlons de votre projet !

Contactez l'Adie par téléphone, du lundi au vendredi de 8h à 18h (appel non-surtaxé), et parlez-nous de votre projet et de vos besoins en financement, quels que soient votre activité et votre statut. Vous pourrez prendre rdv avec le conseiller Adie le plus proche de chez vous, et obtenir un microcrédit jusqu'à 10 000 € pour votre activité.

Contactez-nous du lundi au vendredi 8h-18h,
appel non sur-taxé 0 969 328 110

Numéro Cristal

Demande en ligne

Votre microcrédit directement en ligne !

Quels que soient votre activité et votre statut, l'Adie peut vous financer à travers un microcrédit, une prime ou un prêt d'honneur selon votre région, pour un financement global maximal de 10 000 €. Inscrivez-vous gratuitement, et complétez votre demande de microcrédit en ligne en 6 étapes : 10 minutes suffisent !

Je fais ma demande

Les services de l'Adie

Microcrédit professionnel
Un financement (microcrédit, prime, prêt d'honneur) jusqu'à 10 000 € pour créer ou développer votre entreprise : stock, véhicule, local, trésorerie, etc.
Microcrédit
mobilité
Un microcrédit jusqu'à 5000 € pour financer un besoin urgent lié à votre emploi salarié : véhicule, permis de conduire, déménagement, etc.
Micro-assurance
En partenariat avec Axa et la Macif, bénéficez de solutions d'assurances professionnelles à des tarifs adaptés à votre activité.
Accompagnement
Au quotidien, une équipe d'experts vous conseille et vous accompagne gratuitement dans toutes les étapes de la vie de votre entreprise : statuts, comptabilité, ventes, etc.
Microfranchise
Créez votre activité indépendante clé-en-main, en vous appuyant sur l'expérience et les outils proposés par une microfranchise : formation, outils et réseau de clients !
Je deviens Entrepreneur
Une formation certifiante d'une durée de 35h minimum collective et individuelle pour finaliser votre projet de création d'entreprise

L'Adie près de chez vous

120 antennes et 370 permanences réparties sur l'ensemble du territoire national, en métropole et en outremer.


Fiches pratiques